Amiante dans l’habitat : prudence si votre bien ancien

L’amiante a été massivement utilisé dans l’immobilier comme isolant

L’amiante : l’isolant n°1 avant les années 75

Longtemps massivement utilisé dans l’habitat pour ses qualités thermiques, acoustiques, sa résistance au feu et son faible coût, l’amiante est interdit depuis 1997. Mais ce matériau a été très employé (surtout avant 1975 date du premier scandale de l’amiante en France avec la découverte du produit comme isolant dans la faculté de Jussieu à Paris) et il est encore présent dans de nombreux biens anciens.

On le retrouve souvent dans l’isolation, sous ses différentes formes :

• En feuille ou en plaque dans les cloisons et faux plafonds notamment,
• Tissé ou tressé dans les revêtements et les protections anti-feu,
• Sous forme liquide, dans les colles, matics, joints…

Souvent intégré à du ciment ou à une matière plastique, il est également présent dans de nombreuses gaines, des tuyaux ou encore des revêtements de sol.
Mais ce n’est pas tout.
L’amiante a été aussi beaucoup utilisé dans les appareils de maison, comme dans les housses et les table à repasser, les joints de porte de four, les grilles pain, les gants de cuisine ou de cheminée ignifugés…

Vous l’aurez compris, si votre maison est ancienne, elle y a de fortes chances pour qu’elle contienne de l’amiante. Le produit étant hautement dangereux pour l’homme, la prudence s’impose.

Présence d’amiante dans la maison : les risques sur l’homme

Plus fines d’un cheveu, les fibres d’amiante peuvent facilement atteindre les alvéolaires pulmonaires. Très dangereuses pour l’homme, elles peuvent provoquer des maladies graves : insuffisance respiratoire, fibrose, asbestose, cancer du poumon, mésothéliome.

En raison de leur exposition avec le produit, de nombreux professionnels sont aujourd’hui victimes de l’amiante. On dénombre près de 2.200 nouveaux cancers chaque année et 1.700 décès. Ici à 2050, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) estime entre 68.000 et 100.000 le nombre de décès dus à l’amiante.

Le diagnostic amiante pour une expertise de votre logement

Si vous avez des doutes quant à la présence d’amiante chez vous, faites réaliser un diagnostic amiante .
Pour cela, il vous suffit de contacter un diagnostiqueur immobilier qui se déplacera chez vous et contrôlera votre installation.

Sachez que depuis 1997 le diagnostic amiante est obligatoire pour vendre un bien. Si vous avez acquis votre maison avant cette date, consulter le rapport d’expertise pour savoir si des traces d’amiante ont été repérées.

Pour en savoir plus sur la validité du diagnostic amiante, cliquez ici.

Publié par Publié par Sarah Léon

Partager cette page :