Ce qui change au 1er Janvier 2013

En ce début d’année les majorations sont diverses et variées et touchent tous les domaines. Nous retrouvons les hausses annuelles classiques. Mais deux augmentations se distinguent des autres en cette nouvelle année : le gaz et l’électricité.

Ce qui change au 1er Janvier 2013

Le Gaz

La sentence est tombée, le prix du gaz augmente de 2,4% à partir du 1er janvier 2013 et sera réévalué tous les mois.

Delphine Batho, la ministre de l’Écologie et de l’Énergie a annoncé le 10 décembre dernier, la mesure phare de son projet : freiner les tarifs en vigueur pour le consommateur, en donnant davantage de place aux contrats à court terme, ce qui devrait permettre aux grands du marché d’être plus libre face au cours du pétrole .

Désormais, la tarification de chaque facture mensuelle pourra être changée. Cependant, le ministre de l’Économie et Pierre Moscovici tiennent à préciser qu’ils seront très vigilants quant à l’évolution des prix du gaz et ses conséquences sur le pouvoir d’achat des français.

De plus, ils rappellent que 400.000 ménages supplémentaires bénéficieront des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz.
Notons qu’en 2012, ce sont plus de 2 millions de foyers qui ont vu leur facture baisser grâce à ces tarifications spécifiques. Il s’agit des personnes ayant des revenus 35% supérieurs au plafond fixé, c’est-à-dire 893 euros par mois pour une personne seule.
En 2012, près de 580.000 foyers ont été l’objet de coupures de gaz pour défaut d’impayés.

Par ailleurs cette réforme n’est pas encore au point. En effet, la formule de calcul pourra être revue une fois par an (au 1 er juillet), dans le but de s’ajuster à la situation du marché du gaz.
Quant aux tarifs, ils seront révisés chaque mois et non plus chaque trimestre dans le but d’empêcher des variations trop inattendues.

L’électricité

L’augmentation des factures de gaz n’est pas la seule majoration pour le consommateur dans le domaine de l’énergie. Une hausse des tarifs de 2,5% pour l’électricité est à prendre en compte au 1er janvier 2013, soit en moyenne 15 euros par an et par ménage.

Cette majoration ne correspond pas à une hausse des tarifs réglementés de l’électricité mais à une élévation d’une taxe qui permet, entre autre de financer les énergies renouvelables.

Cette taxe vise également à financer la péréquation tarifaire, c’est-à-dire un prix équivalent pour l’électricité quelle que soit l’implantation géographique du consommateur dans l’Hexagone.
Néanmoins, le gouvernement a choisi de restreindre la hausse à 3 euros le Mégawattheure (MWh).

A noter toutefois, que les tarifs de l’électricité seront relevés de nouveau au second semestre.

Partager cette page :