Les centres commerciaux, trop énergivores pour passer au travers du DPE

Depuis sa publication au Journal Officiel le 28 avril 2012, les propriétaires bailleurs ou vendeurs d’un ensemble de locaux commerciaux, se préparent à devoir effectuer un DPE. Cette mesure sera appliquée dés le 1er juillet et deviendra obligatoire au 1er janvier 2013.

DPE centres commerciaux 2012

Un DPE très encadré

Ce nouveau DPE visera à déterminer la moyenne annuelle de quantité d’énergie pour éclairer, chauffer refroidir et fournir de l’eau chaude sanitaire au bâtiment, en étudiant la consommation des 3 dernières années (factures à l’appui).

Il prendra en compte toutes les parties communes et privatives à caractère commercial, en étudiant l’identité du bâtiment, sa surface thermique et géométrique.
La production de gaz à effet de serre devra aussi être stipulée.

Il devra être fait mention de l’ensemble des installations générant ou fonctionnant au moyen d’énergie renouvelable.

Au même titre que pour les DPE domestiques, les DPE des centres commerciaux ne pourront être réalisés que par des techniciens diagnostiqueurs, certifiés et approuvés par les autorités compétentes.

L’intérêt d’une telle mesure

Une étiquette définira la norme énergétique du bâtiment dans l’une des 7 catégories allant de A à G.
Un bâtiment répondant aux normes de basse consommation (catégorie A) verra son prix augmenté par le propriétaire.

A l’inverse un bâtiment à forte consommation énergétique verra son prix de vente ou de loyer, négocié à la baisse par les futurs acquéreurs ou locataires.

Il est prévu qu’à terme, les propriétaires prennent les dispositions nécessaires pour adapter leurs centres commerciaux à la valeur verte.

Partager cette page :