Chauffage : 40% des ménages ont dû mal à payer leur facture

Se chauffer a un coût important, surtout quand le logement n’affiche pas un bon DPE

Les Français jugent leurs factures d’énergie trop élevées

Une étude réalisée par l’institut Odoxa pour la société Honeywell révèle que 66% des Français jugent le montant de leur facture de chauffage élevé. Ils sont même 40% à éprouver, plus ou moins régulièrement, des difficultés pour la payer. Pour réduire ce poste budgétaire, les Français font attention : 77% des personnes interrogées déclarent ainsi ne jamais oublier d’éteindre ou de baisser le chauffage lorsqu’ils s’absentent plusieurs jours de leur domicile.

Savez-vous qu’avoir un bon DPE permet de faire d’importantes économies . Pour connaitre les performances énergétiques de votre bien, pensez à faire réaliser’un diagnostic DPE .

Et s’il s’avère que votre logement est une véritable passoire énergétique, n’hésitez pas à faire des travaux de rénovation. Des aides, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique, sont disponibles et permettent d’alléger la note.

Habitat : Baisser la température des pièces pour réduire sa facture de chauffage

Renoncer à chauffer certaines pièces de la maison, c’est ce que sont tentés de faire 61% des Français, qui déclarent privilégier les économies quitte à ce que leur habitation soit moins bien chauffée.

Certains considèrent en effet inutile et coûteux de chauffer en permanence des pièces qui ne sont utilisées que ponctuellement : 44% de ceux qui ont répondu à l’enquête indiquent ne pas aimer se rendre dans certaines pièces de leur logement en hiver parce qu’il y fait trop froid.
Un sentiment qui prédomine chez les foyers les plus modestes (65%, contre 26% pour les foyers aisés) et les plus jeunes (77% chez les 18-24 ans contre 27% chez les 65 ans et +).

Le chauffage trop bas dans la maison : un sujet de discorde !

L’hiver, les Français craignent surtout d’aller dans leur salle de bain trop froide (29%), même si pour certains la pièce la plus redoutée est plutôt la chambre (20%) ou le bureau (18%).

Ces problèmes de chauffage ne sont pas sans générer des conflits au sein du foyer, puisque 18% des personnes interrogées affirment s’être déjà querellées sur le sujet.
Et dans 55% des cas, l’origine du conflit porte sur une température trop basse !

Publié par Anne Maurel

Partager cette page :