Comment réduire ses impôts en hébergeant ses enfants

Acheter un logement à louer pour y loger un descendant est possible

Il est possible aujourd’hui de faire un investissement immobilier et de bénéficier d’avantages fiscaux.
Pour cela, suivez nos recommandations !

La loi Pinel et la location aux ascendants ou descendants

Vous êtes à la recherche d’un logement pour l’un de vos enfants ? Profitez-en : depuis le 1er janvier 2015, vous pouvez acheter pour louer à l’un de vos proches (descendant ou ascendant) sans perdre les avantages fiscaux offerts par la loi Pinel.

Attention toutefois : ce dispositif est transitoire et prendra fin le 31 décembre 2016.
Second point à respecter : les revenus de vos locataires, qu’ils soient de votre famille ou non, ne doivent pas dépasser le plafond fixé par la loi.

Et bien entendu, vous ne pouvez pas fixer un loyer trop bas par rapport au marché sous peine de voir vos avantages fiscaux remis en cause par l’administration.
A noter, si vous décidez de louer à l’un de vos enfants et pour bénéficier d’une réduction d’impôt, il faut que ce dernier soit détaché de votre foyer fiscal. Du coup il ne pourra pas percevoir d’aides au logement.

Les conditions du dispositif Pinel pour héberger son enfant et réduire ses impôts

Grâce au dispositif Pinel, vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu 12, 18 ou 21% du prix de votre investissement (en fonction de la durée de la location sur 6, 9 ou 12 ans).

Mais à condition que :

– La valeur de votre bien ne dépasse pas 5.500 €/m² et 300.000 €/an
– Votre investissement soit réalisé dans un secteur où est constaté un déséquilibre locatif
– Votre loyer au mètre carré respecte un certain plafond fixé par décret selon la zone géographique et la surface de votre logement
– Les revenus de votre locataire (qu’il soit l’un de vos parents ou pas) ne dépassent pas le plafond fixé par la loi.

Publié par Sarah Léon

Partager cette page :