Deux tiers des logements en France présentent des risques électriques

Votre installation électrique est-elle fiable?

Deux tiers des logements en France présentent des risques électriques

Installation électrique : un danger sous-estimé par 90% des ménages

En France, 30% des incendies domestiques sont déclenchés par un défaut électrique. La sécurité des deux tiers des habitations laisse à désirer en ce qui concerne les risques liés aux appareils ou au réseau électrique.
Pourtant, 90% des particuliers estiment que leur installation est tout à fait sûre.
Inquiète face à ce danger sous-estimé, l’association Promotelec multiplie les actions de sensibilisation.

Appareils électriques et risques domestiques

Parmi les dangers classiques, les appareils électriques placés à proximité d’une baignoire sont montrés du doigt.
30% des internautes ayant répondu à un sondage de Promotelec avouent en avoir proches de leur baignoire ou de leur douche.

De plus, 32% des foyers sondés utilisent des multiprises branchées les unes aux autres.
Or ces installations peuvent provoquer une surchauffe et présentent de ce fait un risque de déclenchement d’incendie.

Particuliers : vérifier votre réseau électrique !

Du côté des installations électriques, seules 29% d’entre elles sont sûres, d’après un baromètre TNS-Sofrès sur l’analyse des Diagnostics Électriques Obligatoires (DEO).
Les deux tiers restants comportent des points d’insécurité. Les maisons individuelles sont plus touchées (63 %) que les appartements (55 %). Pour aider les particuliers propriétaires ou locataires à vérifier sur leur installation électrique, l’association Promotelec a publié un guide en six points techniques.

Diagnostic électrique : une obligation pour vendre son bien immobilier

Depuis 2009, tous les vendeurs doivent faire réaliser un diagnostic électrique, qu’ils vendent leur bien par une agence ou en optant pour l’immobilier entre particuliers .

Ce diagnostic s’applique à l’ensemble des biens, maisons et appartements, dont l’installation électrique date de plus de 15 ans.

Rédigé par Anne Maurel

Partager cette page :