Diagnostics immobiliers : à quoi servent-ils?

Les diagnostics immobiliers répondent à plusieurs objectifs

La sécurité : l’objectif principal des diagnostics immobiliers

Lorsqu’un propriétaire met en vente ou en location un bien immobilier, il est tenu de réaliser différents diagnostics immobiliers dont la plupart sont obligatoires.

La fonction première de ces diagnostics est d’assurer la sécurité des futurs occupants, en donnant par exemple des informations sur l’état des installations de gaz ou d’électricité, mais aussi en détectant l’éventuelle présence de matériaux toxiques.

Autant de précautions qui permettent de prévenir les accidents domestiques et de prévoir, lorsque cela est nécessaire, des travaux de réfection ou de mise aux normes.

Les propriétaires doivent toutefois veiller à ce que ces diagnostics soient réalisés par des professionnels certifiés.

Diagnostics immobiliers et enjeux environnementaux

Bien connu, des Français, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) s’inscrit quant à lui dans le cadre du Plan Climat et vise à diminuer les émissions de CO2.
Le DPE détermine quelles sont les sources de déperdition énergétique et les améliorations dont elles peuvent faire l’objet.

L’Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques (ERNMT) compte lui aussi parmi les diagnostics obligatoires pour toute transaction immobilière.
Il a pour but d’informer les futurs occupants d’un bien des risques potentiels qui l’entourent, qu’il s’agisse par exemple de risques d’inondation ou d’avalanche ou de la proximité d’un site SEVESO.

Le diagnostic immobilier est une garantie pour les occupants

Les diagnostics immobiliers sont précieux pour les futurs occupants d’un bien qui peuvent ainsi connaitre précisément son état avant de s’y installer. Certains défauts sont en effet impossibles à remarquer à l’œil nu : c’est le cas notamment des parasites qui s’attaquent au bois.

Grâce au diagnostic dit « de surface », il est également impossible pour un vendeur ou un loueur de surestimer la superficie du bien qu’il propose (et donc son prix).
Autant de données qui contribuent à la transparence et évitent bien des mauvaises surprises aux futurs habitants.

Publié par Sarah Léon

Partager cette page :