Etre diagnostiqueur en 2012

C’est réellement depuis l’année 1997 que s’est étendue ce nouveau domaine d’activité.

diagnostiqueur dpe 2012 métier compétences

La compétence

Le diagnostiqueur est une personne physique possédant une certification délivrée par un organisme indépendant agréé par la Cofrac (Comité Français d’Accréditation). Cela peut également être une personne morale qui emploie des salariés dont les compétences doivent être certifiées dans les mêmes conditions.

De quelle façon obtenir les certifications ?

Afin d’obtenir les certifications nécessaires, il faut passer un examen sectionné en deux parties : une partie théorique et une seconde partie pratique.
L’épreuve théorique se déroule sous la forme d’un questionnaire à choix multiples autour de l’univers du bâtiment, la réglementation en vigueur …

Si cette partie se révèle concluante, le candidat est invité à passer l’examen pratique, qui consiste à une mise en situation supervisée par un examinateur.
La validité des certifications a une durée de 5 ans. C’est pour cela que les certifications doivent être renouvelées.

La formation

La formation n’est pas obligatoire, cependant il est préférable d’avoir des connaissances en matière de compétences techniques et juridiques dans le domaine du bâtiment. Cependant pour acquérir les notions primordiales et favoriser ses chances d’obtenir la certification il est vivement conseillé de suivre une formation.

L’assurance

Le diagnostiqueur immobilier doit disposer d’une assurance en responsabilité civile. Le montant de cette garantie ne peut être inférieur à 300 000 euros par sinistre et 500 000 euros par année d’assurance.

Sanctions pénales

Si les conditions énoncées ci-dessus ne sont pas respectées, le professionnel encourt une amende de 1 500€. Ces amendes sont aussi applicables aux particuliers qui auront fait appel à leurs services.

De plus, selon le décret du 5 septembre 2006, le diagnostiqueur doit présenter au particulier une attestation sur l’honneur mentionnant qu’il répond aux conditions d’aptitude et de garantie financière pour l’exercice de son activité. Celui-ci doit également attester qu’il dispose des moyens matériels et personnels nécessaires à la réalisation des diagnostics immobiliers.

En raison du contexte ultra concurrentiel et compétitif, les professionnels sont de plus en plus amenés à envisager la mutualisation des services et des compétences pour couvrir le marché national.

Partager cette page :