Le DPE, victime de son succès

Depuis sa création, le DPE n’aura pas manqué de faire couler de l’encre. Au départ seulement informatif puis aujourd’hui décisif dans une vente immobilère, ce dispositif n’a pas fini de faire parler de lui.

dpe 2012 performance énergétique

Obligation d’affichage pour les annonces

Depuis début 2011, le DPE, diagnostic performance énergétique, est obligatoire pour la diffusion d’une annonce immobilière. Cette disposition légale a fait passer ce document du rang d’information complémentaire à argument de vente.

La question posée est simple : est-ce encore un prétexte à une spéculation sur les prix ou bien un réel outil d’aide à l’amélioration de la performance énergétique des biens immobiliers en France ?

Des consommations encore excessives

La majeure partie des biens français restent encore trop gourmands en énergie malgré la part importante donnée au DPE.

Les habitations, pour 80% d’entre elles, n’obtiennent qu’une étiquette énergie classée entre D et G soit énergivore. De plus la pollution qu’elles génèrent est encore considérable avec des émissions de Gaz à effet de serre fortes.

Sensibilisation des propriétaires

La seule issue vient d’une information toujours plus accessible et détaillée de ce qu’un propriétaire peut faire pour réduire sa consommation d’énergie. L’objectif est de les amener à mettre en place des dispositifs adaptés d’économies.

Le chauffage, un coût à la hausse

Le budget des ménages français est impacté de plus en plus par le poste « chauffage » du logement. En effet on observe une augmentation du coût de l’énergie : électricité, gaz, fioul … de près de 35% en 10 ans.

La rénovation énergétique doit passer nécessairement par le remplacement des équipements vétustes et par le renforcement de l’isolation tout support confondu.

Partager cette page :