Evaluation des logiciels pour le DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) a su prouver qu’il est aujourd’hui un outil incontournable dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et de la réduction des gaz à effet de serre (GES). Pourtant plébiscité par le Grenelle de l’environnement, le DPE reste un sujet de controverse et sa crédibilité a été récemment remise en cause.

logiciel DPE performance énergétique 2012

Les pouvoirs publics n’auront donc de cesse de perfectionner ce dispositif pour en augmenter la fiabilité. Dans leur ligne de mire, on trouve les logiciels informatiques utilisés par les diagnostiqueurs.

Comment ça marche ?

Lorsqu’un diagnostiqueur intervient chez vous pour effectuer un diagnostic de performance énergétique, il entre les données de votre bien dans un logiciel. Ce dernier va se charger de calculer automatiquement les résultats en termes de classement énergétique et d’émission de Gaz à effet de serre (GES). Ce logiciel utilise des méthodes de calcul sophistiquées, basées sur les données complètes de votre bien.

Le contrôle des outils

Un arrêté, publié le 10 Février 2012 au JO, met en place un processus obligatoire de vérification de la conformité des solutions informatiques utilisées pour effectuer le diagnostic de performance énergétique.
Le contrôle de ces logiciels répond avant tout à une volonté de fournir aux professionnels utilisateurs, les diagnostiqueurs, un outil de qualité sur le plan de la technique et de l’ergonomie. L’exactitude et la pertinence des résultats obtenus et communiqués au vendeur d’un bien immobilier s’en trouveront renforcés.

L’arrivée du DPE 2012

Avec le nouveau DPE version 2012, les logiciels impliqués dans ce processus sont ceux utilisant la méthode de calcul 3CL-DPE version 2012 (passage à 60 points d’entrée contre 30 pour la version précédente). Les solutions informatiques seront validées par le ministère en charge de la construction.

Ce dispositif d’évaluation s’intègre dans un ensemble de décisions prises par le ministère de l’Ecologie, en tout 6 mesures, afin d’améliorer le DPE. Ce remaniement a été également l’occasion pour le gouvernement d’établir de nouveaux critères de certification pour les diagnostiqueurs.

Partager cette page :