Focus sur le diagnostic plomb

Le diagnostic plomb est obligatoire pour louer ou vendre un bien immobilier

 Plomb dans l’habitat

Les locaux concernés par le diagnostic plomb

Qui est concerné par le diagnostic plomb? Ce document doit être fourni au locataire ou à l’acquéreur des biens construits avant le 1er janvier 1949. La mesure s’applique aux lieux habités, comme les maisons, les appartements ou les logements de fonction compris dans des locaux commerciaux. L’examen est aussi nécessaire pour les parties communes des immeubles en copropriété. Dans ce cas, c’est au syndic de mener le diagnostic.

Pourquoi y’a-t-il du plomb dans nos logements?

Le plomb était auparavant très utilisé dans les peintures des murs! Lors de leur dégradation, des écailles et de la poussière contenant du plomb se détachent des murs. Elles sont toxiques, et peuvent attirer les enfants à cause… de leur goût sucré! C’est pourquoi la présence de plomb est surveillée de près. L’usage d’un appareil à fluorescence X permet de diagnostiquer les risques d’exposition. Il est capable de détecter la présence de plomb même sous un revêtement récent, ce qui fait que le diagnostic s’avère souvent positif.

Le déroulement du diagnostic plomb

Pour mener le diagnostic plomb, un expert certifié se déplace à domicile. Il devra analyser tous les supports peints: murs, plafonds, portes, plinthes, fenêtres, volets, etc. Ensuite, son rapport indique les mesures à prendre. Par exemple, en cas de présence avérée de plomb, le propriétaire devra surveiller l’entretien des peintures, et éviter l’exposition au plomb si elles sont dégradées. L’attestation de diagnostic est valable un an pour une vente. En revanche, si l’absence de plomb a été certifiée après le 25 avril 2006, le diagnostic reste valable de manière illimitée.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

 

 

Partager cette page :