Immobilier : les primo-accédants passent à l’acte

La baisse des taux profite aux acheteurs, y compris ceux qui sont en location

 Acheter plus intéressant que louer

Les ménages français concrétisent leur projet d’achat immobilier

Les taux d’intérêt faibles et le PTZ encouragent les ménages à concrétiser leur projet de propriété! Selon une étude du courtier Meilleurtaux, les demandes de prêts immobiliers ont flambé de 40% en mai 2016, portées essentiellement par les primo-accédants.
Bonne nouvelle, dans une interview accordée à L’immobilier 100% entre particuliers, Sandrine Allonier, directrice des relations banques chez Vousfinancer.com a déclaré que les taux devraient rester bas pendant plusieurs semaines encore. C’est le moment d’en profiter si vous avez envie de changement !

Les jeunes primo-accédants achètent avec des revenus en-dessous de 4.000 € par mois

L’étude dresse le profil de ces Français qui réalisent leur premier achat immobilier. Ce sont avant tout des trentenaires en quête d’un appartement ou d’une maison dans l’ancien. Côté budget, ces ménages affichent des revenus inférieurs à 4.000 euros nets par mois. Un tiers d’entre eux réussissent même à obtenir un crédit immobilier avec moins de 3.000 euros de revenus par mois, et cela pour une acquisition dans le neuf comme dans l’ancien.

Accès à la propriété: la baisse des taux d’emprunt équivaut à une hausse du pouvoir d’achat des ménages!

La reprise marquée des ventes immobilières est permise par les taux d’intérêt bas. En effet ils signifient un gain de pouvoir d’achat pour les Français! Les primo-accédants comme les détenteurs d’un crédit en profitent d’ailleurs: renégocier son emprunt peut effectivement être très avantageux. De plus, le Prêt à taux zéro (PTZ) est devenu très populaire. Plus d’une demande de financement sur dix (12%) entre le 1er janvier et le 30 mai 2016 a été faite via ce dispositif, selon l’étude. C’est le double que l’an dernier!

Les primo-accédants ne sont pas les seuls à profiter de l’attractivité des taux. La conjoncture profite également aux secundo-accédants. Nombreux sont ceux qui revendent leur bien pour en acheter un nouveau plus grand, ou mieux situé.

Publié par Sarah Léon

Partager cette page :