Isolation : l’importance de l’étanchéité à l’air

Un logement bien isolé permet de réduire ses factures énergétiques, label Effiniergie

Prévoir l’étanchéité : une première étape indispensable

L’étanchéité à l’air d’un bâtiment correspond à sa sensibilité aux écoulements d’air.
Cette caractéristique est également nommée perméabilité à l’air.
Ceci correspond donc aux défauts d’étanchéité, en dehors de la ventilation.

L’étanchéité à l’air se calcule en mesurant la valeur du débit de fuite de l’enveloppe du bâtiment, suivant un écart de pression donné.

Pour en savoir plus découvrez notre dossier sur l’étanchéité à l’air

Une étanchéité à l’air performante pour une isolation efficace
Pour tout logement, il est essentiel que l’étanchéité à l’air soit performante pour écarter les fuites d’air.

À chaque construction et lors de toutes les étapes de celle-ci, elle doit être particulièrement surveillée.
Car, en cas de mauvaise étanchéité, une ventilation et une isolation même bien étudiées ne seront pas efficaces.

Étanchéité à l’air : la réglementation

Côté réglementation, dans l’attente de la BEPOS 2020 il convient d’appliquer la RT 2012.
Cette dernière nécessite une considération de l’étanchéité à l’air de la construction incluse dans une démarche globale ayant pour but des résultats correspondant aux labels ainsi qu’à la réglementation thermique.

Il est donc nécessaire de recourir à des équipements efficaces et de prendre garde à la main-d’œuvre.

Une bonne étanchéité à l’air égale une réduction du chauffage

De plus, une étanchéité à l’air conforme est indispensable pour obtenir le label BBC Effinergie.

La mauvaise étanchéité à l’air des bâtiments classiques en France aboutit à une augmentation de 5 à 20kWhEP/m2 par an des besoins de chauffage.
Cette hausse peut même atteindre 30 % de plus qu’en cas d’étanchéité optimale.

Cela signifie que maitriser l’étanchéité à l’air entraine une limitation de la perte d’énergie mais également une hausse de la qualité des conditions de vie ainsi qu’une baisse des risques de condensation.

Étude et suppression des fuites d’air

Il est nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée pour étudier et supprimer les possibles fuites d’air.
Pour un cout moyen de 1020 euros TTC dans le cas d’une maison de 130m² ou de 420 euros pour un appartement de 75 m², celle-ci réalisera un test d’étanchéité.

Généralement, les parties incriminées dans les fuites d’air sont : les planchers, les raccords, le toit, mais également les fenêtres et les portes ainsi que les conduits électriques et de ventilation.

Publié par Anne Maurel

Partager cette page :