Les retraités investissent dans l’immobilier locatif

Immobilier locatif : 25% des nouveaux bailleurs sont des retraités

Les retraités qui investissent dans la pierre sont de plus en plus nombreux.
En un an, leur proportion a augmenté de 1.6% et ils représentent désormais 25.4% des nouveaux bailleurs.

Cet intérêt pour l’investissement locatif est motivé par le besoin d’obtenir des revenus complémentaires.

Les seniors ne sont pas les seuls à opter pour cette formule.
Les employés et les ouvriers se tournent eux aussi massivement vers les placements locatifs pour préparer leur retraite.
Cette catégorie constitue aujourd’hui 20% des bailleurs.

C’est là un véritable revirement. En effet, alors qu’ils étaient auparavant les principaux bailleurs, les cadres et professions libérales se désintéressent de l’investissement locatif et leur part a chuté de 12% en un an.
Vous souhaitez acheter un bien en vue de le louer ?

Pensez que vous devez fournir à votre locataire le rapport des diagnostics immobiliers.
Cliquez ici pour en savoir plus sur les diagnostics vente et location.

Les rendements locatifs baissent avec la loi Alur

Les nouveaux dispositifs de la loi Alur (pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) pèsent sur la rentabilité de l’investissement locatif. L’encadrement des loyers conjugué à un coût de l’immobilier en hausse tend à réduire la rentabilité de ces investissements.
Même si les loyers n’augmentaient pas dans les mêmes proportions que les prix immobiliers, les bailleurs pouvaient toujours réaliser une plus-value à la revente ce qui est moins vrai aujourd’hui.

Le gouvernement veut relancer l’investissement locatif

Afin de redynamiser le secteur locatif et inciter les investisseurs à se tourner de nouveau vers la pierre, le dispositif Duflot va être assoupli.
Ainsi, les avantages fiscaux seront revus prochainement à la hausse. Concrètement, les bailleurs qui s’engagent à mettre leur bien en location pendant au moins 12 ans pourront bénéficier d’une réduction d’impôts de 21%.
Cet avantage était auparavant limité à 18%. Les plafonds de loyers seront également revus à la hausse dans certaines grandes villes.

Publié par Anne Maurel

Partager cette page :