Les taux immobiliers restent attractifs

L’attractivité des taux des crédits immobiliers se maintient, une bonne nouvelle pour les emprunteurs

Stabilité sur le front des taux immobiliers

Le début de l’année est marqué par une nette stagnation des taux immobiliers.

L’observatoire Crédit Logement/CSA note ainsi qu’en février, les taux d’intérêt sont restés au même niveau que le mois précédent (3,04 %) pour toutes les durées de prêt (dans l’ancien : 3,02 % ; dans le neuf : 3,06 %).
L’observatoire souligne que ces taux restent « toujours très intéressants pour les emprunteurs ».

Une tendance confirmée par Meilleurtaux dans une interview du 4 février à L’immobilier 100% entre particuliers.

Ceci constitue une excellente nouvelle alors que les mois les plus dynamiques pour le marché immobilier, c’est-à-dire ceux pendant lesquels les futurs acquéreurs cherchent un nouveau logement pour pouvoir déménager avant la rentrée de septembre, se profilent.

Si vous avez rendez-vous avec votre banquier pour négocier le financement de votre projet immobilier, ne manquez de lire notre article : ce que votre banque regarde avant de vous accorder, ou pas, un crédit immobilier.

Les taux de crédit immobilier restent bas

De juin 2013 à octobre, les taux avaient subi une hausse de 19 points de base (avec un niveau jamais atteint à seulement 2,89 %).

Puis, ils avaient légèrement reculé les derniers mois de 2013 pour atteindre 3,08 % en décembre. Sur le marché relatif aux travaux, cette baisse fut plus forte avec 3,03 % en janvier et février contre 3,12 % pour le mois de décembre, ainsi que sur le marché du neuf (en février 3,02 % et décembre 3,08 %).

Selon l’observatoire, cette baisse reste en revanche « très modérée » pour les achats d’immobiliers anciens (février : 3,06 % ; décembre : 3,08 %).

Augmentation marquée de la production de crédits immobiliers

La durée de remboursement des prêts à l’habitat se réduit également : en février, elle était de 199 mois contre 203 en moyenne en janvier.

La même source ajoute que, dans la même période, le niveau de l’apport personnel a augmenté doucement depuis le 1er janvier, gagnant en rythme annuel +4,8 % (contre -5,5 % pour 2013) conséquence selon elle du « nouveau recul de la primo-accession ».

L’observatoire Crédit Logement/CSA constate enfin que 2013 fut l’année de la reprise de la production de crédits immobiliers (+29,7 %) alors qu’en 2012, un net recul des prêts bancaires avait été constaté avec -26,4 % en glissement annuel.

L’étude ajoute que si « depuis le début de l’année 2014, la production recule, comme cela est habituel durant les mois d’hiver », elle manifeste encore une progression élevée avec +26,5 % en glissement annuel.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

Partager cette page :