Les transactions reculent à Paris malgré la correction des prix

L’immobilier ancien en région parisienne est toujours à la peine, malgré le recul des prix

Immobilier à Paris et en Ile-de-France : Les ventes ont baissé en début d’année

Les chiffres publiés par les notaires de Paris et d’Ile-de-France mettent en avant un recul des transactions en janvier et février 2015.
La baisse des prix ne semble pas dynamiser le marché qui est toujours particulièrement difficile.

Les ventes ont ainsi reculé de 14% sur les deux premiers mois de l’année en comparaison à la même période l’année passée.
La baisse est particulièrement marquée pour les appartements anciens avec – 15% alors que le recul des ventes de maisons est estimé à 10%.
Ce constat concerne non seulement Paris, mais toute la région.

Dans les Hauts-de-Seine, le département le plus touché, les ventes ont chuté de 26%. A l’opposé, dans le Val de Marne, on observe un léger rebond avec une légère hausse des transactions de 2%.

Des transactions à la hausse en mars en région parisienne?

Les notaires temporisent tout de même ces résultats, évoquant la saisonnalité du marché immobilier. En effet, le mois de mars semble être mieux parti et les professionnels espèrent que le nombre de ventes en hausse sur ce mois va compenser la baisse du début d’année. Généralement, le marché repart plus facilement au 2ème trimestre.
Les particuliers choisissent en effet cette période pour leur projet immobilier, espérant pouvoir profiter de l’été pour déménager.

Les prix des appartements parisiens reculent

La correction des prix à Paris et en Ile-de-France est pourtant bien engagée, même si elle reste limitée par rapport à d’autres régions. En Ile-de-France, ils ont ainsi baissé en moyenne de 2% sur un an quand à Paris le repli a été de 2.9%.
Les prix au m² sont ainsi passés en dessous des 8.000€/m² intra-muros.

Savez-vous quelle est la rue la plus chère de Paris ?

Publié par Anne Maurel

Partager cette page :