Les ventes de logements neufs reculent à Bordeaux

Les transactions dans l’immobilier neuf chutent dans la préfecture de la Gironde

Les ventes de logements neufs reculent à Bordeaux

Vente de logements neufs à Bordeaux : le taux de désistement atteint les 18 % !

Comme partout ailleurs en France, les ventes de logements à Bordeaux reculent dans l’immobilier neuf.
En effet, selon une étude de l’Observatoire du Sud-Ouest, ce secteur enregistre un taux de désistement des acquéreurs
de 18 %.
Un chiffre très élevé, faute d’accord de financement notamment.

En France, les ventes de logements neufs ont reculé de 2,6 % au premier trimestre 2013, pour se chiffrer à 20.054 unités.

Résultat : le nombre de logements neufs invendus est à la hausse. Se référant aux derniers chiffres qu’il a publiés, le ministère du Logement ajoute que « le niveau des stocks est au plus haut depuis la crise de 2008, atteignant 98.300 logements invendus, soit une progression de 18,1 % par rapport au premier trimestre 2012 ».

Baisse de 0,8 % du prix moyen des appartements de type T3 à Bordeaux

Le prix moyen des T3 à Bordeaux, surfaces les plus recherchées par les acheteurs et les plus commercialisées par les promoteurs, a baissé de 0,8 % en mars 2013, comparé à février 2013, pour se situer à 247.000 euros.

C’est ce que révèle le baromètre des prix de l’immobilier neuf du site Trouver-un-logement-neuf.com.

Une baisse toute relative cependant, car en 6 mois le coût d’achat d’un appartement de trois-pièces a enregistré une hausse de 8,33 %, pour passer de 228.000 euros en octobre 2012 à 247.000 euros en moyenne en mars 2013.

D’après les chiffres fournis par l’enquête de l’Observatoire du Sud-Ouest, le prix moyen de vente effectif d’un logement neuf sans parking s’élève à plus de 3.590 euros le mètre carré sur Bordeaux, contre 3.400 euros dans les communes périphériques.
Le surcoût moyen est de 25.000 euros par appartement si une place de parking en sous-sol est fournie.

Rédigé par Anne Maurel

Partager cette page :