L’immobilier ancien a retrouvé son dynamisme d’avant la crise

Les ventes immobilières ont battu des records en 2016

En 2016, les transactions immobilières ont explosé!

L’année 2016 aura marqué le retour d’un dynamisme perdu sur le marché de l’immobilier ancien ! Les transactions ont retrouvé leur niveau d’avant la crise, et les prix s’orientent à la hausse, en particulier à Paris. D’après les notaires, plus de 830.000 transactions étaient estimées sur les douze derniers mois, à fin septembre. La hausse sur un an s’élève à 11%.

 

Le marché de l’immobilier est porté par les taux d’emprunt bas

Il y a deux raisons pour expliquer ce marché dynamique: les taux de crédit toujours bas et attractifs, et un phénomène de rattrapage, après trois années d’attentisme! Les prix de l’immobilier s’orientent à présent à la hausse, avec +1,4% pour les appartements et +2% pour les maisons, selon l’indice Notaires/Insee. Cela reste loin des sommets de 2011 pour la province. En revanche, les prix parisiens pourraient franchir la barre des 8500 euros par mètre carré en moyenne d’ici fin décembre. Les prix flambent en effet dans certains quartiers prisés de la capitale !

 

Immobilier: une hausse des taux d’emprunt pour 2017?

Si la demande est forte sur le marché de l’immobilier actuellement, c’est grâce aux taux d’emprunt extrêmement bas. Toutefois ils pourraient remonter en 2017. La reprise immobilière apparaît donc comme fragile: les prix restant élevés, ce sont ces taux bas qui donnent le coup de pouce nécessaire aux acheteurs pour se lancer. Quelle conséquence aura la remontée pressentie des taux? Il est probable que les acquéreurs se montrent alors moins pressés et plus hésitants. Le Crédit Agricole prévoit ainsi une baisse du nombre de transactions de 5% l’année prochaine, et une hausse des prix comprise entre 1 et 2%.

 

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers.

Partager cette page :