L’immobilier devrait rester en retrait en 2013 selon le Crédit Foncier

2013 : une année noire pour le marché immobilier français ?

L'immobilier devrait rester en retrait en 2013 selon le Crédit Foncier

Bilan 2012 sur le marché de l’immobilier résidentiel

Alors que les conditions ont tout pour être favorables, avec des taux d’intérêt extrêmement bas, le marché de l’immobilier résidentiel est en fort recul !
Le Crédit Foncier a publié une étude sur son évolution et fait le bilan de l’année 2012.
La production de prêts immobiliers a chuté de 30%, le nombre de transactions de 20%, tout comme la construction de logements neufs.
Résultat : des baisses de prix de 5 à 10% ont été notées dans certains endroits (Caen, Dijon …).
Dans les zones tendues, comme à Paris ou sur la Côte d’Azur ( Nice , Cannes…) les prix font encore de la résistance mais ont tendance à fléchir.

Perspectives pour 2013 : un marché à son point le plus bas

Bruno Deletré, le directeur général du Crédit Foncier, ne prévoit pas une année « florissante » pour 2013. La conjoncture économique, la hausse du chômage et les prix élevés sont autant de facteurs qui pèseront, selon lui, sur l’activité immobilière en 2013.
Les estimations de l’étude pour l’année :
– 575.000 transactions dans l’ancien,
– 325.000 constructions
– et une production de prêts immobiliers d’environ 100 milliards d’euros.

En retrait, le marché immobilier atteindra son point le plus bas, et repartira probablement dès 2014, d’après les prévisions du Crédit Foncier.

Des baisses de prix jusqu’à -10% en 2013

À propos des prix de l’immobilier, le Crédit Foncier prévoit pour 2013 une stabilisation voire une légère baisse des tarifs de 0 à 5% dans des zones tendues. Dans les petites et moyennes communes où la demande est moins forte, le prix des logements pourrait en revanche reculer de 10%. De quoi apporter un léger souffle au marché, après plusieurs années de hausse continue.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

Partager cette page :