Location : qui peut se porter caution pour votre logement ?

Deux solutions pour cautionner son logement

1er solution pour la caution de votre logement locatif : demander à un tiers d’être garant

Vous souhaitez louer un bien et le bailleur vous demande un garant en plus du dépôt de garantie ?

Avoir une caution n’est pas une obligation, mais certains bailleurs l’exigent pour limiter les risques d’impayés.
Sachez qu’un parent ou un ami peut se porter caution et vous permettre de signer ainsi votre bail de location.

Mais attention cet engagement ne doit pas être pris à la légère car si vous ne pouvez pas payer votre loyer, c’est vers cette personne que le propriétaire se tournera. Si vous faites appel à la caution d’un tiers, il lui faudra fournir au bailleur les justificatifs de revenus de ce dernier (bulletins de salaire, avis d’imposition, contrat de travail…).

En savoir plus sur les engagements du garant.

2nd solution : faire appel à un organisme de caution

Si vous n’avez pas de proche qui accepte de se porter caution pour vous, certains organismes peuvent prendre le relais, sous certaines conditions.

Si vous êtes étudiant et que vous avez moins de 28 ans, un nouveau dispositif a été mis en place par l’Etat : Clé (Caution locative étudiante). En vous acquittant d’une cotisation égale à 1.5% du loyer, la Clé permet de garantir le paiement de votre loyer en cas de défaillance de votre part.
A savoir : le loyer pris en charge pour une personne seule ne peut dépasser 500 € en province, 600 € en région parisienne et 700 € à Paris.

Si vous êtes un jeune actif du secteur privé âgé de moins de 30 ans ou un étudiant boursier, vous pouvez faire appel au dispositif Loca-Pass. La garantie Loca-Pass peut prendre en charge jusqu’à 9 mensualités sur 3 ans.

Si vous vous retrouvez dans l’impossibilité de payer votre loyer, c’est la garantie Loca-Pass qui prendra le relais.
Vous devrez ensuite rembourser les sommes avancées dans un délai de 3 ans.
Pour bénéficier de cette garantie, vous devez occuper un logement conventionné au titre des APL ou de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

Publié par Sarah Léon

Partager cette page :