Marché immobilier : les tendances de la rentrée 2016

Bilan de santé plutôt très positif pour le secteur du logement

prêts bancaires

Des taux immobiliers historiquement bas

Bonne nouvelle de la rentrée : les conditions de crédit à l’habitat continuent de s’améliorer. Le recul des taux d’emprunt se poursuit en effet en septembre et permet aux particuliers qui achètent un bien immobilier de bénéficier de prêts très attractifs. Selon le baromètre Empruntis, les taux moyens se sont établis début septembre à 1.20% sur 10 ans, 1.45% sur 15 ans et 1.65% sur 20 ans. Les meilleurs dossiers arrivent à décrocher des taux encore plus intéressants : du 1.04% sur 15 ans ou encore du 1.27% sur 20 ans chez CAFPI, de quoi commencer la rentrée en fanfare.

Autre bonne nouvelle qui devrait réjouir les ménages qui ont un projet d’achat immobilier mais qui n’ont pas encore trouvé la maison de leur rêve, la tendance devrait se prolonger sur les semaines à venir.

Des prix immobiliers qui repartent à la hausse

Boostés par l’attractivité des taux, les acheteurs sont de retour sur le marché immobilier ce qui contribue à faire remonter les prix des logements. La progression reste encore timide toutefois et dans certaines villes comme Strasbourg (-3%), Marseille (-1.1%) et Nice (-0.2%) les prix sont toujours orientés à la baisse. Les plus fortes hausses enregistrées sont à Paris (+2.7%), Bordeaux (+2.9%) et Lyon (+3.5%) selon les calculs de Meilleursagents.com. A Rennes, Montpellier ou encore à Lille, les prix remontent, mais à petits pas, avec des hausses respectives de +0.1%, +0.4% et +0.6%.

En région parisienne, les prix grimpent à Paris et dans la Première Couronne mais baissent en Grande Couronne. Si vous avez un projet d’achat, sachez que plusieurs villes de banlieue vont voir leur cote immobilière augmenter avec le projet du Grand Paris. Sont notamment concernées : Saint-Denis Aubervilliers, Noisy-le-Grand, Villejuif et Bagneux.

Des loyers qui augmentent mais avec modération

Pour ce qui est du marché de la location, la tendance est à la hausse, mais sans emballement d’après l’Observatoire des loyers Clameur qui enregistre une augmentation de +0.5% sur les huit premiers mois de l’année. Comme pour les prix de vente, les écarts d’une ville à l’autre sont nombreux. Les loyers ont baissé de -0.2% à Toulouse par exemple mais ont bondi de +0.9% au Havre.

A savoir : à compter du 1er juillet 2017 les propriétaires-bailleurs devront réaliser les diagnostics électrique et gaz lors de la mise en location d’un bien immobilier.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

 

 

Partager cette page :