Montpellier : les ventes dans l’immobilier neuf restent stables mais ne décollent pas

Le prix du mètre carré d’un logement neuf avoisine les 3.602 euros dans la préfecture de l’Hérault

Montpellier : les ventes dans l’immobilier neuf restent stables mais ne décollent pas

« Un bilan plutôt stable » pour le marché de l’immobilier neuf montpelliérain

Avec 560 réservations durant le premier trimestre 2013, les ventes immobilières dans le neuf sont restées stables à Montpellier, comparées à celles réalisées au 1er trimestre 2012 (578 ventes) et au dernier trimestre 2012 (635 ventes).
« Vu les volumes concernés, nous sommes sur un bilan plutôt stable », affirme Xavier Bringer, président régional de la Fédération des Promoteurs Immobiliers du Languedoc-Roussillon (FPI-LR), questionné par Midilibre.fr.

D’après la FPI, c’est grâce à « l’effet conjugué du travail des promoteurs immobiliers sur leurs produits afin de coller au plus près à la demande et à la baisse des taux d’intérêt » que le marché du logement dans la préfecture de l’Hérault est resté stable.

Résultat : malgré un recul des investissements locatifs entre le 1er trimestre 2013 et le 1er trimestre 2012 dû à disparition du Scellier (- 35 % sur l’agglomération montpelliéraine et – 41 % dans tout le Languedoc-Roussillon), les ventes aux accédants à la propriété ont progressé de + 35 % sur Montpellier Agglomération et de + 6 % sur toute la région durant la même période.

Réadaptation du marché de l’immobilier à la demande

Les promoteurs languedociens « ont su réadapter leur marché à la demande en l’espace de la seule année 2012 ! » se réjouit la FPI-LR. Ils ont en effet anticipé la demande en matière de normes de construction, la quasi-totalité des opérations étant aux normes BBC dix huit mois avant les autres régions françaises. Par ailleurs, les prix de vente sur la communauté d’agglomération de Montpellier, à 3.602 €/m² en moyenne au 1er trimestre 2013, ont reculé de – 3,9 % par rapport au 1er trimestre 2012.

À noter que Montpellier Agglomération représente 58 % (560 réservations sur 917) des contrats signés dans le Languedoc-Roussillon au premier trimestre 2013.

Rédigé par Sarah Léon

Credit photo: © Marc Rigaud – fotolia –

Partager cette page :