Pour se chauffer, les ménages privilégient l’électricité

Pour se chauffer, les menages privilegient l’electricite

La mauvaise météo du printemps a fait grimper la consommation énergétique des ménages

La météo, peu clémente cette année, pèse lourd sur le moral des français et … sur leur portefeuille ! Selon RTE (Réseau de transport d’électricité), la baisse des températures constatée ces dernières semaines a fait grimper la consommation électrique des ménages.

L’adage « en mai fait ce qu’il te plait » n’a pas sonné juste cette année. La filiale du groupe ERDF a en effet constaté une augmentation de 5 à 10% de la consommation électrique dont 80% a été issue du chauffage électrique.

Avec des prévisions de Météo Consult peu optimistes pour les mois de juin et juillet, c’est l’occasion de faire un point sur les modes de chauffage préférés des français.

Pour se chauffer, 32 % des français utilisent l’électricité

Selon une étude menée par le site QuelleEnergie.fr en 2012 auprès de 234.152 internautes choisis dans toute la France, les français disent privilégier l’ électricité (32 % d’utilisation) pour se chauffer.
Ce mode de chauffage principal devançant ainsi le fioul (29 %) le gaz (25 %) et le bois (10 %). Les raisons d’une telle préférence sont nombreuses :

• Ces modes de chauffage principal sont simples d’utilisation, ne nécessitant qu’un bouton à tourner (pas de bois à couper ni de braises à remuer)

• Ils montent facilement en température

• Ils sont économiques à l’achat

« Le côté développement durable passe désormais au second plan », analyse Antoine Chatelain, PDG de QuelleEnergie, interrogé par MaisonàPart.com, même si, précise-t-il, « les Français souhaitent toujours investir dans les économies d’énergie. »

Chauffage : pourquoi choisir l’électricité ?

Le facteur coût constitue une des raisons du succès de l’électricité, en tant qu’énergie de chauffage, auprès des ménages.
Ainsi, selon cette étude, la facture la plus élevée est celle du fioul (2.076 €), suivi de celle de l’électricité (1.564 €) et de celle du gaz (1.458 €).

La simplicité de l’installation et la possibilité de bénéficier d’aides fiscales figurent parmi les autres arguments en faveur du chauffage électrique.
« Le chauffage électrique est également préféré parce que son installation est simple, qu’elle est facilitée par les subventions et que l’électricité est économique lorsqu’elle s’accompagne d’une bonne isolation » rappelle Antoine Chatelain.

Rédigé par Sarah Léon

Partager cette page :