Prix logement Nantes : coup de froid sur l’immobilier nantais

Le volume des transactions recule dans la préfecture de Loire-Atlantique

Prix logement Nantes : coup de froid sur l’immobilier nantais

Le marché de l’immobilier se grippe à Nantes

Après plusieurs années d’euphorie et de hausse des prix, l’immobilier se fige à Nantes . La préfecture de Loire-Atlantique, à 90km d’ Angers , enregistre un recul du volume des ventes immobilières. Une tendance baissière qui risque de se généraliser en 2013. En dépit de taux immobiliers historiquement bas, les professionnels sont peu optimistes pour le marché de l’achat vente nantais.

Comptez autour de 3.000€/m²pour un appartement dans le centre-ville de Nantes

Sans surprise, le centre-ville résiste bien. Les prix oscillent entre 2.390 et 3.530€/m² en fonction de l’état du bien et des prestations offertes. L’essentiel des demandes concernent des biens de petites ou moyennes tailles, faciles à louer et à revendre.
Les difficultés de stationnement dans le cœur historique incitent souvent les familles à vendre leur appartement pour s’orienter vers un achat immobilier à l’extérieur, notamment vers les quartiers privilégiés de Saint Pasquier, Saint Félix, Saint Donatien, Monselet ou Canclaux où les maisons sont spacieuses et la circulation est plus facile.

Le DPE, un critère important

Soucieux de la hausse des coûts de l’énergie, les acquéreurs sont de plus en plus attentifs aux résultats du DPE. Nécessitant souvent des travaux d’isolation, les biens classés F ou G voient leur cote immobilière baisser.
Pour rappel, la réforme du diagnostic de performance énergétique, initialement prévue au 1er janvier 2013, entrera en vigueur le 1er avril prochain. Une bonne nouvelle pour les acheteurs qui bénéficieront d’un DPE plus fiable et reflétant mieux les performances réelles du bien à vendre.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

Partager cette page :