Avant l’hiver, pensez à faire ramoner vos conduits de cheminée et de chaudière !

Pour éviter les feux de cheminée et les intoxications au monoxyde de carbone, il est impératif de faire nettoyer régulièrement le conduit de sa cheminée et de sa chaudière.

Ramonage chauffage

Le ramonage des conduits de chauffage est obligatoire et doit être fait par un professionnel

Le règlement sanitaire départemental est très précis, pendant la période où le logement est chauffé, deux nettoyages par an sont obligatoires pour les installations de chauffage au fuel, bois et charbon. Un seul ramonage suffit pour les installations au gaz.

Confiez de préférence le ramonage à un professionnel ou un artisan qualifié par l’Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment (OPQCB). A l’issu de sa visite, ce dernier doit vous remettre un certificat de ramonage apportant la preuve de la « vacuité du conduit sur toute sa longueur ».

En cas d’incendie, la responsabilité civile ou pénale peut être engagée. Il faut savoir que certains assureurs intègrent dans leurs clauses, la non – prise en charge des frais de dommages incendie si le propriétaire n’a pas fait un nettoyage récent de ses conduits de chauffage. Pour éviter tout litige, conservez bien le certificat de ramonage et les dernières factures de visites effectuées durant l’année.

Combien coûte un ramonage ?

Le prix d’un ramonage de cheminée ou de chaudière varie selon les régions, le nombre de conduits à nettoyer et le professionnel choisi. A titre d’exemple, à Paris, le prix du ramonage d’un conduit seul coûte entre 62 et 70 euros. Si vous habitez en province, comptez une facture moyenne de 40 à 65 euros.

Prise en charge des frais de ramonage : propriétaire ou locataire ?

Le ramonage des conduits de cheminée et de chaudière est à la charge de l’utilisateur. En d’autres termes si vous êtes propriétaire de votre logement vous devez faire ramoner vos conduits. Si vous louez un logement, vous devez vous assurer de la propreté des conduits d’évacuation avant tout changement de locataire. Si vous êtes locataire, c’est à vous que revient la prise en charge des frais de ramonage.

A noter : si vous habitez dans un immeuble, le règlement de copropriété peut interdire les feux de cheminées dans les parties privatives. Si l’immeuble est équipé d’un chauffage collective, c’est le syndic qui à la charge de faire effectuer le ramonage des conduits dans les parties communes.

Partager cette page :