Rénovation : profitez des aides pour améliorer votre DPE

Comment utiliser les aides pour mieux isoler votre logement locatif

DPE performance énergétique version 2012 nouvelles compétences

Vous voulez investir dans l’immobilier locatif ou vous être propriétaire d’un logement vacant que vous comptez louer ? Bonne nouvelle, si vous passez par la case rénovation, l’Etat vous aide financièrement à améliorer le DPE (diagnostic de performance énergétique) de votre bien.

Aides à l’amélioration énergétique : quels sont les travaux concernés ?

Les aides et les subventions à la rénovation énergétique permettent de réduire la facture des travaux. Mais attention, tous ne sont pas concernés. Vous devez déjà faire appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour les réaliser. De plus, seuls les matériaux et les appareils listés comme respectant les critères de performances énergétiques sont pris en compte. Il s’agit par exemple des chaudières haute-performance ou des systèmes de chauffage par énergie renouvelable (pompe à chaleur, biomasse, énergie solaire ou hydraulique, bois). Mais également de tous les systèmes de programmation et de régulation du chauffage (robinets thermostatiques, thermostats d’ambiance, sondes) ainsi que des matériaux d’isolation et le double vitrage.

Rénovation immobilière : profitez d’une déduction fiscale grâce au CITE

Offrant une déduction fiscale de 30 % sur vos achats de matériaux, le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) concerne aussi bien les propriétaires que les locataires. Il existe toutefois quelques restrictions : le bien doit être la résidence principale et les dépenses sont plafonnées à 8.000 € si vous êtes seuls, 16.000 € si vous êtes en couple avec une majoration de 400 €/personne à charge (200 € en cas de résidence alternée). De même, la pose n’est pas comprise sauf cas très précis (pose d’isolation thermique par l’extérieur et de l’échangeur des pompes géothermiques).

TVA réduite, éco-prêt et subventions : les autres aides pour améliorer son DPE

L’éco prêt à taux zéro est destiné à financer les rénovations sur des biens construits avant 1990. Il est cumulable avec le CITE et permet aux propriétaires bailleurs d’obtenir jusqu’à 30.000 € (sur 15 ans). Mais l’éco-prêt n’est pas la seule aide à laquelle vous pouvez prétendre : l’agence nationale de l’habitat (ANAH) tout comme certaines collectivités territoriales accordent des aides en cas de rénovation énergétique (cumulables elles aussi avec le CITE). De plus, les travaux d’amélioration du DPE sont parfois soumis à une TVA réduite (5,5 % contre 20 % pour des travaux classiques).

Où s’adresser pour bénéficier des aides à la rénovation?

Les aides financières pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique sont supervisées par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie). Renseignez-vous auprès de l’agence locale énergie et climat (Alec) de votre domicile. À Paris, vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement gratuit et personnalisé (Eco-renovons Paris).

Publié par Sarah Léon

 

 

Partager cette page :