La SHOB et la SHON laissent place à la «Surface de plancher»

La suppression de la SHOB et de la SHON laisse place à un nouveau mode de calcul : la surface de plancher. L’objectif principal de cette nouvelle méthode est de mettre fin à toute confusion entre la SHOB et la SHON.

mesurage surface shon 2012

Qu’est ce que le SHOB et le SHON ?

La SHOB (surface hors œuvre brute) représente la somme des surfaces de plancher de chaque étage d’une habitation. Celle-ci correspond à la surface de tous les planchers mesurés jusqu’à l’extérieur. Lorsqu’on souhaite apprécier cette surface, il faut additionner en autres : les planchers de chaque étage, les surfaces non closes du rez-de-chaussée, les toitures, terrasses, loggias, les combles et sous-sols (habitables ou non).
Grâce au calcul de la SHOB il sera possible d’obtenir la SHON.

Il faut également retenir qu’il n’est pas obligatoire de mentionner la SHOB dans le permis de construite.

La surface hors œuvre nette SHON représente une mesure de superficie. Elle est employée en vue de projets de construction immobilière (agrandissement de l’habitation, installation d’un abri de jardin …) ou encore si le propriétaire décide de modifier la nature des sols (transformation d’un garage en chambre par exemple). On obtient cette mesure en soustrayant la SHOB de certaines parties du projet à venir (tel que les combles et sous-sols non aménagés, toitures terrasses, loggias, balcons et espaces destinés au stationnement des véhicules…).

A l’inverse de la SHOB, la SHON doit apparaître sur le permis de construire.

Remplacement de la SHON et de la SHOB par la surface de plancher

A compter du 1er mars 2012, le calcul de la surface de plancher remplacera la surface hors œuvre brute (SHOB) et la surface hors œuvre nette (SHON).

Afin d’évaluer la surface de plancher d’une construction, il est nécessaire d’obtenir la somme des surfaces de plancher closes et couvertes, sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 m, calculée à partir du nu intérieur des façades du bien, enfin il faudra ôter un certain nombre d’éléments tels que :

– Les surfaces de plancher dont la hauteur de sous plafond est inférieure ou équivalente à 1,80 mètre ;

– Les surfaces de plancher prédestinées au stationnement des véhicules motorisés ou non ;

– Les surfaces de plancher des combles et sous-sols non aménageables. ;

– Les surfaces de plancher tels que les toitures terrasses, loggias, balcons …

Seules les demandes d’autorisation d’urbanisme déposées à partir du 1er mars 2012 seront soumises à ces nouvelles dispositions.

Partager cette page :