Travaux immobilier : les pistes pour profiter des meilleures aides

Quelles aides pour le financement de vos travaux de rénovation ?

amenagement travaux

Avant d’engager des travaux de rénovation dans votre logement, découvrez les aides les plus intéressantes qui vous permettront de financer votre investissement.

L’Eco PTZ pour les travaux de rénovation énergétique

Vous avez le projet de verdir votre logement ? Si votre résidence principale a été construite avant 1990 et que vous souhaitez améliorer sa performance énergétique, sachez que vous pouvez peut-être profiter de l’éco PTZ pour le financement de vos travaux de rénovation. Pour bénéficier de ce prêt à taux zéro, il faut réaliser un bouquet d’au moins deux travaux dans la liste suivante :

  • isolation performante de la toiture,
  • isolation performante des murs donnant sur l’extérieur,
  • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur,
  • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire,
  • installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables,
  • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

Avec un bouquet de deux travaux, vous pouvez obtenir un prêt à taux zéro de 20.000 € sur 10 ans.

Le montant du prêt peut atteindre 30.000 € remboursables sur 15 ans si vous optez pour un bouquet de trois travaux.

Attention : pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, il vous faire réaliser les travaux par un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les prêts conventionnés et le CEL pour les travaux de confort

Si les travaux de rénovation que vous souhaitez engager n’ont pas de dimension écologique, vous ne pourrez pas obtenir d’éco-PTZ. En revanche si vous avez un CEL (Compte Epargne Logement) depuis plus de 18 mois, vous pourrez bénéficier d’un prêt avec un taux avantageux. Celui-ci va dépendre de la date d’ouverture de votre CEL et du montant des intérêts que vous avez cumulés. En fonction de ces critères, vous pourrez peut-être bénéficier d’un taux inférieur à 3%. Renseignez-vous auprès de votre banque pour en savoir plus.

Le prêt conventionné peut aussi constituer une bonne alternative si vous engagez des travaux d’agrandissement ou d’amélioration de votre résidence principale, pour un montant supérieur à 4.000 €. Il n’est pas soumis à des conditions de ressources et son taux est inférieur à 3.25% pour un prêt remboursable en moins de 12 ans. Consultez votre banquier pour connaitre les conditions de mise en œuvre.

Pensez aussi à vous renseigner auprès de la CAF qui propose des crédits sous conditions à ses allocataires.

Enfin si vous êtes salarié, sachez que vous pouvez également obtenir des prêts avantageux grâce à Action Logement.

Publié par Sarah Léon

Partager cette page :